Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Course ou marche , comment choisir ?

Bientôt l’été, n’est-ce pas le moment de se remettre au sport ? Que ce soit au running ou à la marche, il est important de se dépenser pour préserver sa santé.. Ainsi, nous avons décidé de faire un point sur ces deux sports qu’est la course à pied et la marche.
Tout d’abord, il est nécessaire de différencier un pas en marche sportive d’une foulée en running.

Tout est dans le mouvement

Ce qui fait la différence entre ces deux pratiques, est le mouvement du pied. En effet, lors d’une marche, le pied touche constamment le sol, contrairement à la course ou il y a un léger saut et temps de suspension.
La marche consiste à poser le talon, puis d’un contact complet avec le sol suivi d’une légère propulsion afin que la jambe revienne vers l’avant et que le talon se pose sur le sol.
Quant-à la course, le mouvement se compose d’un temps de suspension, d’une phase d’appui, pour revenir sur un nouveau temps de suspension, du retour de la jambe vers l’avant, suivi par un temps de suspension.
Pas que des différences, il y a aussi des points communs !
Pour commencer, ces deux sports sont des activités sportives. Se pratiquant en extérieur, elles donnent la possibilité de prendre l’air. Elles nécessitent également de l’endurance. Ces sports sont utiles pour se vider la tête, il est même possible de les pratiquer en écoutant de la musique.

La marche et la course à pied : les différences

Nous constatons qu’en running, le pied quitte le sol ce qui n’est pas le cas lors d’une marché à pied, ce qui est bien plus éprouvant, et augmente le nombre de chocs lors d’une course. Pour s’y faire, les chaussures ne sont pas à négliger. Elles évitent de traumatiser et d’abîmer certaines parties de votre pied. La marche peut se pratiquer par tout le monde, contrairement à la course à pied, qui est à éviter dans certains cas, comme les problèmes cardiaques, ou d’arthrose sévère du genou ou de la hanche.
Des pratiques bonnes pour la santé
En pratiquant le running ainsi que la marche, l’avantage est d’améliorer sa santé cardiovasculaire. En effet, ces deux pratiques sont excellentes et apportent de nombreux bénéfices. En running, nous pouvons constater que les maladies cardiovasculaires diminuent à partir de 5 à 10 minutes de course quotidienne, ce qui est un avantage car cela augmente l’espérance de vie. Mais, la marche rallonge également l’espérance de vie.

Adaptez le sport à vos objectifs

Pour une perte de poids, il est plus avantageux de miser sur le running parce qu’il brûle bien plus en termes de calories. Une heure de course à 10km/h équivaut approximativement à 500 calories qui s’envolent. Plus qu’une perte de calories, le running à un effet régulateur sur la ghréline (une hormone) qui a tendance à contrôler l’appétit.

La marche quant-à elle, même de manière régulière et à bonne allure ne vous brûlera que 2.5 fois moins de calories. Mais, vous pouvez augmenter l’intensité de l’effort en jouant sur différents facteurs comme la pente, ou avec des parcours avec du dénivelé. Si vous habitez proche de la plage, allez courir sur la plage, cela augmentera vos efforts, et donc vos résultats : jusqu’à 80% de calories en plus !

Des pratiques dangereuses ?

Comme dans chaque sport, il y a des risques de blessures. Majoritairement, c’est la course à pied qui est concernée par cela. Plus de 50% des personnes pratiquant le running sont confrontés à des blessures, par exemple par des tendinites au tendon d’Achille, des périostites tibiales ou bien des fasciites plantaires. Les marcheurs ne sont que très peu concernés, c’est seulement 1% d’entre eux qui se blessent.

De plus, à cause du temps de suspension que nécessite la foulée puis du moment où le pied entre en contact avec le sol, celui-ci supporte 2.5 fois le poids de votre corps. Avec la marche, nous sommes seulement à 1.2 fois.

Les astuces pour limiter les blessures

Selon sa forme physique, il faut s’adapter à la pratique de ces sports. Soyez modéré dans vos mouvements, sans trop tirer sur la corde avec des entraînements trop intensifs. En faire trop n’améliore en rien votre santé, bien au contraire. Il est préférable d’effectuer deux à trois sorties par semaine, mais évitez pendant les épisodes de fortes canicules.

Course VS marche, comment choisir ?

Cela dépend tout d’abord de vos préférences. Si vous voulez obtenir des résultats, il faudra faire preuve de régularité, et rien de mieux pour ça d’aimer ce que vous pratiquez. Vous pouvez commencer par pratiquer ces deux activités, puis à terme choisir ce qui vous correspond le plus.
Si vous souhaitez avoir des résultats rapidement, le running est le sport qui possède le meilleur rapport investissement en temps /bénéfices. Comme dit précédemment, n’oubliez pas de courir avec intelligence. Si vous avez des soucis physiques, la meilleure option est de se tourner vers la marche à pied. C’est une bonne alternative, car en marche sportive les articulations des chevilles, des hanches et des genoux sont moins utilisées.

 

DKGroup – made-in-sport.fr © 2022.