3 choses à savoir pour une première escapade au Belize

La planification d’un premier séjour peut devenir une source de stress non négligeable. On se pose de nombreuses questions : quel endroit visiter ? Quelle est la meilleure période pour partir ? Quelle assurance voyage souscrire ? Personne n’est en mesure de donner la réponse parfaite, car chacun a sa propre définition d’un voyage parfait. Néanmoins, il y a quelques standards à connaître pour parfaire un premier voyage, quelle que soit la destination. Dans le cadre d’un premier voyage au Belize, voici tout ce dont vous devez savoir pour recueillir le maximum de beaux souvenirs.

Le Belize offre l’une des meilleures plongées sous-marines de la planète

Partir au Belize est l’occasion de vivre une belle expérience de plongée sous-marine. Pour cause, cette contrée localisée sur la côte est de l’Amérique centrale abrite la 2e barrière de corail du monde par la taille. Elle concentre alors une grande biodiversité marine, mais aussi une kyrielle de coraux de toutes les formes et les couleurs.

Au large de la côte, le Great Blue Hole est un gigantesque trou circulaire mesurant plus d’une centaine de mètres de profondeur. Sa largeur totalise environ trois centaines de mètres. De par cette immensité, il est exclusif aux plongeurs aguerris. Les autres niveaux, quant à eux, pourront profiter d’une excursion en hélicoptère à réserver auprès d’un professionnel de voyage à l’instar de Prestige Voyages Costa Rica Belize. Voler au-dessus de cet énorme trou vous permet de profiter d’une vue imprenable hors du commun sur le fameux spot de plongée.

La plongée en apnée dans le spot de Hol Chan est aussi une activité très intéressante au Belize. D’ailleurs, c’est très enrichissant avec les nombreuses espèces marines à découvrir. Vous pouvez y observer entre autres des poissons tropicaux, des raies pastenagues, des requins-nourrices, etc.

La caye est à éviter avec un budget voyage au Belize serré

Au Belize, deux options s’offrent généralement à vous pour contempler les paysages spectaculaires du pays. La première est d’explorer la jungle pour une belle immersion dans la nature. La seconde, quant à elle, est de rester sur une caye. Il s’agit d’une petite île perchée à faible altitude et nichée près d’un récif de corail.

Chaque option est la promesse d’une expérience inégalée et vaut la peine d’être vécue. Mais rester sur une caye nécessite un budget « no limit ». En effet, quasiment toutes les îles sont chères. La raison en est que tout doit être importé sur ces petits bouts de terre. Néanmoins, ceux-ci offrent des cadres pittoresques. Parmi eux, la caye Ambergris est un endroit inéluctable si vous souhaitez passer un séjour de luxe. Si cependant vous voulez rencontrer des routards, la Caye Caulker est votre destination. Celle-ci est alors un peu moins chère avec des auberges de jeunesse à prix raisonnable.

Les Béliziens parlent anglais

Le Belize est frontalier avec le Guatemala et le Mexique, toutefois l’espagnol n’est pas sa langue officielle. Au Belize, on parle anglais. Cela s’explique par le fait que cette contrée de plus de 380 000 habitants a été autrefois sous la domination britannique. D’ailleurs, jusqu’en 1981, l’année de son indépendance, elle est connue sous le nom de « Honduras britannique ».

Afin de tirer profit au maximum de votre premier pas au Belize, il est conseillé d’apprendre l’anglais avant de partir. Bien évidemment, vous n’avez pas besoin de la maîtriser. Avec seulement une bonne connaissance en anglais, vous pouvez très bien communiquer avec les locaux et faire le tour du pays. Avec une petite notion, ça pourrait être un peu difficile. Heureusement qu’il y a toujours cette option de faire appel à une agence francophone locale pour vous traduire.

Cet article a été écrit par esmart

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *